Tous les articles par admin

Fête des familles

Bonjour à tous,

L’équipe de la Maison de Jeunes « Le 88 » est ravie de vous convier à sa fête annuelle des familles le vendredi 25 janvier 2019.

L’ouverture des portes se fera à 17h, diverses activités sont prévues pour les enfants et la soirée se clôturera par le spectacle « Shérazade et le rêve inachevé » https://moustalargo.com/index.php/sherazade-et-les-milles-et-unes-nuits/

 

Pour le repas, l’équipe vous concoctera de quoi apaiser votre faim!

La fête étant gratuite, comme participation, nous comptons sur vous pour contribuer à la collecte que nous organisons afin de soutenir les familles qui hébergent les migrants du parc Maximilien.

En effet, depuis plusieurs mois, de nombreuses personnes ouvrent leur porte et se mobilisent pour accueillir des réfugiés, chez eux, leur offrir un repas, une douche, une nuit au chaud, un peu d’humanité en somme! Nous désirons donc les soutenir en organisant une collecte de vivres non périssables (biscuits, pâtes, riz, lentilles, conserves,…), de produits d’hygiène (petits formats de dentifrices, déo, savon,…), boissons (jus, petites bouteilles d’eau,…), à leur remettre.

Nous attendons donc de vous, comme participation à cette soirée, un don!

Dans un souci d’organisation, il est impératif de réserver (par téléphone, Facebook ou directement à la MJ) avant mardi 22 janvier 2019!

En espérant vous voir nombreux,

Exposition #JeSuisHumain

Exposition de photographies du 17/05 au 31/05/18

« Avec vernissage le 17/05 à 17h30 »#JeSuisHumain, c’est le travail du collectif belge Huma de photographes qui s’est associé à Amnesty International pour documenter la faculté de résilience de ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir les violences et les persécutions, et de partir chercher protection, ailleurs. Ces personnes appelées “réfugiées”, “migrantes” ou “demandeuses d’asile” qui n’ont eu d’autres choix que celui de rebondir au sein d’une société le plus souvent hostile à leur accueil.

Les photographes du collectif sont partis à leur rencontre “là-bas” dans les camps de réfugiés au Liban, en Jordanie, mais aussi “ici” en France et en Belgique. À Calais, ils ont documenté leur vie quotidienne dans la jungle avant son démantèlement lors duquel ils étaient d’ailleurs présents. En Belgique, ils ont aussi bien sillonné la côte (la Panne, Zeebrugge) que l’Office des étrangers avec ceux qui y font la file en pleine nuit pour photographier ce manque d’humanité quand il s’agit de leur accueil. Et puis, ils ont suivi quelques-uns des plus jeunes d’entre eux arrivés en Belgique, où ils ont commencé à reconstruire leur vie…

https://www.amnesty.be/infos/expos/jesuishumain-l-exposition/expojesuishumain